Établi 2.0 part2

Fini les projections 3D faut se salir les mains maintenant=)
En fait on a refait l’établi le plus vite possible car on en a besoin tout le temps!! Du coup je n’ai pas trop de photo étape par  étape mais bon…
En premier lieu il faut démonter:

Comme il est muni de multiprises fixes pas évident ..on branchera les outils sur les prises murales de l’atelier en attendant.
Je vous épargne les photos de chaque bout de fer ajouté. Voyons ce que donne la structure une fois presque terminée:

La c’est fini=)

Pour pouvoir habiller la structure il me fallait au moins une scie en état de marche.
J’ai donc fait des plaques de fer plat qui supporteront les scies.
celle la pour la petite

Ensuite avant de peindre la structure il me fallait mettre les scies d’équerre avec leurs plaques, ainsi qu’avec un coté de l’établi pour la petite scie, car c’est elle qui aura droit a un chariot. Faut aussi mettre tout ce petit monde plan avec la surface de l’établi! C’était pas de la tarte=)
Après découpe du plan de travail on y est presque.

Une fois que les scies sont réglées, on démonte tout et peinture générale…

Même comme ça « à vide » je dirais il pèse sont poids le bestiau 😆 mais je peux monter dessus, sauter ou danser  , ça ne bouge plus  😉
Je fais 2 inserts en métal pour les lumières de lame puis je lime, je ponce, et je lime à nouveau et ponce à nouveau et ainsi de suite pour que mes plaques et inserts soit à niveau
Ça y est ça coupe, on habille donc l’établi avec beaucoup de contre plaqué, ici le coté petite scie qui travaille déjà=)

face au caisson de la grosse scie

Tout le monde est la même le compresseur, je rajoute des réglettes de bois de tamarin sur chaque bord de casier pour que les petits outils ne tombent pas:

Des portes pour fermer les caissons de scie ainsi que des tuyaux pour l’aspiration, j’ai aussi remis toute l’électricité!
Des multiprises de chaque coté de l’établi, des interrupteurs pour chaque scie, un circuit pour les machines et un circuit pour les prises. J’ai aussi ajouté un disjoncteur sur l’établi en plus de ceux de l’atelier par sécurité. Aussi pour pouvoir couper l’alimentation de l’établi quand j’ai les petits neveux qui viennent à la maison, ils aiment bien toucher aux interrupteurs les gamins   😉 au moins quand ils courent partout je ne risque pas d’entendre une scie démarrer au loin  🙄

Il manque encore l’essentiel des rails!
Un pour le chariot qui passe au ras de lame, je m’en sers pour tout un tas de coupe en tout genre:

Puis l’autre rail pour la règle!
Un coup de pistolet sur les plaques

La elles sont belles lol ça ne durera pas=)
Et enfin l’accessoire le plus utile de tous!
La règle:

La ceux sont des photos relativement récentes ou tout a déjà fait ses preuves.


A la base je voulais faire une règle un peu comme tout le monde en bois pour du homemade!
Mais bon le bois ça bouge en fonction du temps et dans le temps!
J’ai fait à ma manière en fer pour pas changer et ne le regrette pas!
C’est un montage difficile à décrire, dans les grandes lignes, la règle (le tube carré de 40mm) repose sur une plaque en fer plat soudés entre eux avec dessous des patins en bois de natte qui glissent sur le rail de 50mm. Le tout en phase avec ma lame de scie et zou.
J’ai rajouté une règle en bois qui est aimantée que je colle sur la règle en fer quand j’en ai besoin. Surtout pour couper des lamelles, ou des réglettes dans l’épaisseur d’une planche par exemple..entre autres=)

Puis j’en ai profité pour redonner un peu de fraîcheur à mes poussoirs favoris qui se prennent souvent des petits coups de lame=) un ponçage et un peu de vernis et ça repart..

Le problème d’un atelier c’est qu’il faut sans cesse le ranger tout le temps  😐 dés qu’on y bricole un truc c’est la zone!
Il y a quelques jours l’établi donnait ça:

Juste pour refaire des portes et quelques bricoles résultat le bordel partout et pourtant la j’ai fait un petit rangement  😆

Mais concernant l’établi qui est dans cette configuration depuis plusieurs mois, je n’ai pas vraiment de chose à lui reprocher pour le moment.
Il a ses quelques petits défauts mais bon comme on se connait bien on arrive à faire ce que je veux et comme je veux  😉

A plus tard….

2 Commentaires

  1. Des mains en or et de la « belle ouvrage », je me répète mais c’est la « vérité vraie » dixit Vladimir Vissotski, une chanson en imitation de Boulat Okoudjava
    https://www.youtube.com/watch?v=DXpzo5Vla_U
    😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *